Coaching sportif Paris

Coaching sportif Paris

Les conséquences du syndrome de surentraînement

m-plt-611611-unsplash-e1543682761677-min.jpg

Les conséquences du syndrome de surentraînement

 

Les effets d'un exercice excessif sur votre santé, votre bien-être et votre récupération peuvent être multiples!

 

Vous êtes certainement un professionnel du sport ou un coach sportif qui souhaite maintenir une forme physique de tout premier ordre, et vous poursuivez avec assiduité vos objectifs de gain musculaire ou de performance sportive.

 

Peut-être que vous êtes un spécialiste de la course à pied, un tennisman, un boxeur ou un cycliste, avec un programme d'entraînement précis et spécifique en fonction de votre discipline et que vous suivez scrupuleusement votre carnet de bord en terme d’entraînement pour améliorer votre temps ou votre crochet.

 

Vous pouvez encore tout simplement être un passionné de fitness qui aime faire de l'exercice pour développer sa condition physique et dans ce cas, vous êtes habitué à vous entraîner pour optimiser votre énergie, votre forme et parfois perdre du poids. Vous souhaitez donc terminer vos séances d’entraînement de façon optimale de manière à profiter de ce regain d'énergie d’énergie pour le reste de la journée.

 

Cependant, malgré toutes ces bonnes volontés et une motivation sans faille, vous observer depuis quelque temps que les choses et votre ressenti change.

 

Vous remarquez que vos séances d’entraînement vous laissent avec moins d’énergie que d’habitude et que votre performance athlétique semble être à la traîne alors que vous pensiez être sur une bonne voie.

 

Vous vous sentez peut-être fatigué physiquement et épuisé émotionnellement sans qu'aucune raison valable vous interpelle et semble en être la cause. Vous vous apercevez que des symptômes inconnus jusqu'à présent, comme une perte d'appétit et des modifications de la libido (en baisse bien sûr), apparaissent et fassent désormais partie de votre quotidien ! Vous remarquerez peut-être d'ailleurs l'apparition soudaine de ces symptômes ou vous constaterez peut-être une apparition progressive au fil des jours, des semaines ou des mois.

 

Ne cherchez pas plus loin, le problème sous-jacent est peut-être le syndrome de surentraînement. Cet état d'épuisement physique, physiologique et émotionnel affecte de nombreux sportifs et athlètes qui s’efforcent de se dépasser physiquement chaque semaine.

 

Bien que ce soit une bonne idée de poursuivre vos objectifs de fitness et de forme physique avec zèle, vous devez vous assurer de ne pas aller trop loin.

 

En effet, le phénomène de surentraînement provoque de nombreux problèmes physiologiques et psychologiques tout en augmentant le risque de blessure en entrant dans le cycle cumulatif de la mauvaise posture et d'une récupération partielle.

 

hommes-faisant-du-karate.png

 

Qu'est-ce que le syndrome de surentraînement?

 

L’Académie nationale de médecine du sport définit le surentraînement simplement comme «un entraînement qui dépasse les capacités du corps à récupérer». Les noms plus couramment utilisés pour le syndrome de surentraînement comprennent «épuisement professionnel» et «staleness».

 

Tous les sportifs savent que pour progresser, le stimuli proposé au corps doit être croissant et progressif car ce dernier s'adapte admirablement bien. Pour atteindre un niveau de forme physique conséquent, il faut donc forcer, s'éprouver et bien évidemment être capable de pousser la "machine", par moment, dans ses derniers retranchements !

 

Vous l'aurez compris, les gains d'amélioration physique lors de tout programme de remise en forme sont réalisés par le corps quand ce dernier s'adapte aux niveaux de stress progressifs que nous lui imposons au cours de l'entraînement.

 

Le corps a besoin d'un défi et de modification constante dans l'entraînement pour continuer à s'adapter à des niveaux de condition physique plus élevés. En revanche, un stress prolongé sur le corps sans soins adéquats peut provoquer une panne de motivation, un épuisement des stocks énergétiques de réserve et des malheureusement blessures. Cette rupture du corps due à un exercice excessif est appelée syndrome de surentraînement.

 

Il nous faut différencié le surentraînement du simple fait de se sentir fatigué après un entraînement intense, ou de muscles douloureux et courbatus après une augmentation du volume d’exercice ou tout simplement des fluctuations quotidiennes indissociables des performances sportives. Le syndrome de surentraînement est un problème plus grave et par conséquent plus difficile à résoudre.

 

Causes du syndrome de surentraînement

 

Un exercice excessif sans repos, sans soins personnels et sans une alimentation équilibrée entraînera bien souvent un risque de surentraînement. Il est important de se rappeler à tout moment que le corps s'adapte et s'améliore pendant les périodes de repos entre les séances d'entraînement. Si vous ne disposez pas de suffisamment de temps pour vous reposer et récupérer, votre corps ne pourra ni s’adapter ni s’améliorer. Ceci étant d'autant plus vrai si votre diététique n'est pas au point également !

 

Rappelez-vous que les niveaux génétique et physique de chacun sont différents et que le niveau d’exercice physique qui provoque le syndrome de surentraînement d’une personne peut en laisser une autre indemne. Nous ne sommes pas tous égaux !

 

Ceci étant dit, vous êtes peut-être une personne en pleine forme, habituée à faire de l'exercice de manière intensive et très exigeante envers vous-même. Vous pensez que cela ne pourra pas vous arriver et que de toute manière vous vous en sortirez bien ! Attention car le surentraînement peut vous rattraper malgré vos croyances. Ne présumez pas que vous êtes immunisé. Prenez bien soin de vous et prenez du recul si vous commencez à remarquer que certaines choses s’aggravent et se modifient défavorablement.

 

Signes et symptômes du syndrome de surentraînement

 

Surveillez les signes et symptômes suivants propres au syndrome de surentraînement :

 

  • Fatigue physique et / ou émotionnelle

  • Diminution de la performance athlétique

  • Problèmes de sommeil

  • Changements dans la libido

  • Perte d'appétit

  • Troubles de l'humeur

  • Tomber malade plus souvent

  • Changements de fréquence cardiaque pendant vos activités physiques normales

 

Si vous êtes un pratiquant régulier et que vous présentez l'un de ces signes et symptômes inhérents au syndrome de surentraînement, levez le pied, changer d'air et pratiquez d'autres formes d'activités physiques plus souples comme le yoga, la sophrologie, la marche à pied sous forme de ballade et des étirements musculaires.

 

Si les symptômes s'aggravent, consultez rapidement votre médecin traitant. En effet, d'autres pathologies, telles que certaines maladies et la dépression, peuvent imiter les symptômes du syndrome de surentraînement.

 

Comment prévenir le syndrome de surentraînement ? La meilleure chose à faire est d’empêcher sa survenue par une écoute minutieuse des signes que nous donne notre corps, votre principal véhicule dans la vie:)



30/04/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 60 autres membres