Coaching sportif Paris

Coaching sportif Paris

Vraies stratégies préventives avec l'alimentation et l'activité physique

Arnaud Laizé

Prévention des maladies auto-immunes et inflammatoires 

ARNAUD 328.jpg

 

La prévention en terme de santé s'avère très efficace pour lutter contre l'augmentation alarmante du fardeau des maladies inflammatoires et auto-immunes au niveau mondial.

Le coût financier pour notre société est également considérable et nous devons, si nous souhaitons profiter pleinement de notre vie, repenser certains paramètres indispensables à une santé au long cours. Cela inclut bien évidemment la promotion de stratégies de vie préventives, avec :

- Un régime censé et équilibré,

- La pratique d'exercices physiques réguliers,

- l'arrêt de la cigarette,

- La réduction de la consommation d'alcool.

Dans ces stratégies préventives à mettre en place, il y en a une qui me semble incontournable : c'est la diminution de la consommation de sucre. En effet, de nombreuses associations ont aujourd'hui été faites entre les maladies cardiovasculaires et la consommation excessive de sucre.

 

Le sucre ajouté : cet ennemi caché

ARNAUD 329.gif

Au-delà du sucre naturellement présent dans certains aliments que nous consommons, certaines études scientifiques américaines ont constatées que chez les adultes américains, l'apport calorique quotidien provenant du sucre ajouté a augmenté de 15,7 pour cent entre 1988-1994 et de 16,8 pour cent entre 1999-2004!

Entre 2005 et 2010, quasiment 10 % des adultes américains recoivent 25 % ou plus de leurs calories quotidiennes à partir de sucre ajouté. Les sources les plus courantes de sucre sont les boissons sucrées (Coca, Orangina...), les desserts à base de céréales raffinés, boissons aux fruits, desserts lactés, bonbons et sucreries.

En moyenne, cela représente environ 350 calories par jour, soit l'équivalent d'environ 22 cuillères à café de sucre. Selon cette étude, les personnes qui consomment plus de 20% de leurs calories quotidiennes sous forme de sucre sont deux fois plus susceptibles de mourir d' une maladie cardiaque par rapport à celles qui en consomment moins de 7%.

À l'heure actuelle, environ 600 000 Américains meurent de maladies cardiaques chaque année, et c'est la principale cause de décès chez les deux sexes confondus. Ces chiffres sont alarmants!

Nous ne pouvons pas maîtriser tous les risques propres et inévitables liés à la vie, en revanche nous ne sommes pas obligés d'aller grossir les statistiques et de renflouer les poches de Big Food et de Big Pharma!


Quelle doit être la quantité de sucre dans vos repas ?


Pour être conforme aux recommandations de l'OMS et de l'American Heart Association, nous ne devons pas consommer plus de 10% de nos calories quotidiennes sous forme de sucre ajouté.

Au vu du nombre croissant et non négligeable du développement du pré-diabète et du diabète insulino-dépendant, il serait même plus sage de limiter encore un peu plus notre consommation de sucre ajouté, car dans le cas de pré-diabète, les aliments sont malheureusement encore plus vite transformés en sucre.

Le principal problème auquel nous sommes confrontés quand nous décidons de rentrer en "guerre" contre ce système délétère de sur-consommation de sucre ajouté est que ce dernier se cache partout.

En effet, de nombreux aliments généralement considérées comme sains contiennent des quantités conséquentes de sucre ou du fructose ajouté, sous la forme par exemple de sirop de maïs à haute teneur en fructose.

De nombreux produits à base de céréales (bagels, crêpes, céréales du petit déjeuner...) en contiennent des quantités surprenantes, et ces aliments sont rapidement transformées en sucre dans notre corps.

Mettez-en place un règle d'hygiène de vie assez simple, en vous posant la question de savoir si vous consommez régulièrement des aliments transformés, en provenance d'une boîte, d'un pot ou d'une autre forme d'emballage? Si c'est le cas, vous devez consommer des quantités certainement trop conséquente de sucre ajouté.

Gardez-en mémoire que les seuls aliments "sains", avec peu ou pas de sucre ajouté, proviennent de produits frais qui n'ont pas subi de traitement ou de modification de leur état naturel.

Savoir lire les étiquettes des prduits que vous achetez peut vous aider quand vous devez acheter un aliment transformé. Sachez que 4 grammes de sucre équivalent à environ une cuillère à café, et qu'il est recommandé de limiter votre consommation quotidienne de sucre à 25 grammes tout au plus, soit l'équivalent d'un peu plus de six cuillères à café de sucre par jour.


Quelques conseils pour réduire votre consommation de sucre ajouté


La façon la plus adaptée est indiscutablement de consommer le maximum d'aliments non transformés. Vous disposez également d'autres bras de levier, comme :

- La réduction de la quantité de sucre que vous ajoutez à votre nourriture (yaourt, fromage blanc...), ainsi que dans vos boissons (café, thé...),

- L'utilisation de Stevia au lieu du sucre et/ou des édulcorants artificiels,

- La consommation de fruits frais en remplacement des fruits en conserve ou du sucre pour les repas ou les recettes "douceurs" que vous souhaitez préparer,

-L'utilisation d'épices pour ajouter de la saveur aux repas,

- Evitez les aliments traités et les céréales transformés, en les remplaçant par de grandes quantités de légumes plus riches en fibres,

- Favorisez une alimentation saine, avec des aliments entiers, idéalement BIO,

- Cosommez une quantité faible à modérée de protéines de haute qualité ( toujours biologique :), car les protéines ont un fort pouvoir rassasiant.

Et n'oubliez pas non plus l'essentiel dans tout mode de vie à vocation "santé et bien-être" ... un coaching sportif complet et adapté d'activité physique. C'est un des moyens les plus efficace pour contrôler votre glycémie, votre insuline et plus généralement votre baromètre santé.

De nombreuses recherches montrent que l'exercice seul peut réduire votre risque de maladie cardiovasculaire par trois. Comme coach sportif, je ne peux que vous encourager à bouger et à être en mouvement plusieurs fois par semaine.

En effet, la pratique d'exercice physique optimise et aide à maintenir l'insuline et la sensibilité du récepteur de la leptine. Pour maintenir un poids sain, il faut donc se dépenser et pratiquer régulièrement une activité physique d'entretien.

Quand on sait que la consommation excessive de sucres et de céréales raffinées allié à un manque d'exercice représentent les facteurs sous-jacent d'à peu près toutes les maladies chroniques il n'y a plus d'hésitations à avoir .... à vos baskets:)

Cet article vous a plu? Pour vous aider à démarrer tout programme d'activité physique, pour des infos ou conseils, nous sommes à votre disposition pour des séances de coaching sportif personnalisées ou des recommandations d'exercices avec du coaching sportif en ligne.

Sportivement,

Arnaud



21/02/2014
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 46 autres membres