Coaching sportif Paris

Coaching sportif Paris

Danger des régimes : l'effet yoyo

Régimes : maigrir et reprendre du poids


Le constat est inquiétant : 15% des adultes sont obèses et quasiment un quart des Français ont suivis un régime au cours de l’année! Se mettre au régime et à un coaching spécifique pour traiter ces problèmes de poids fait l'affaire de beaucoup de personnes. A n'en point douter, ce sont les mêmes qui portent une grande part de responsabilité dans cette épidémie d'obésité. Que ce soit l'Anses (Agence national de sécurité sanitaire) ou une étude scientifique récente de mars 2012, publiée dans le International Journal of Obesity, les régimes amaigrissants sont non seulement dangereux pour la santé mais au final ils font grossir. Paradoxal, non?

Nous allons voir pourquoi en analysant l'effet yoyo, indissociable à tous les types de régimes.


Les régimes entraînent l'effet yoyo

Vous souhaitez perdre quelques kilos superflus, et si possible rapidement!

Sur les bons conseils de médecins spécialisés dans la perte de poids, de pharmaciens, d'industriels peu scrupuleux mais aussi de certains journalistes, vous vous lancer dans le dernier régime à la mode. Après quelques jours de diète forcée, la balance indique que vous perdu quelques kilos. Super, après cette tension du à la restriction calorique et satisfait du résultat vous vous dîtes : " pas de problème, je peux revenir à une alimentation normale et gérer tout cela le plus simplement du monde! ".

Le problème est que votre métabolisme lui, ne l'entend pas de cette oreille et malheureusement vous reprenez au bout de quelques semaines (voir quelques jours) vos kilos chèrement perdus. Avec parfois même quelques kilos supplémentaires. Votre poids baisse donc initialement pour remonter de manière exponentielle ensuite, c'est le début de l'effet yoyoToute restriction alimentaire modifie le système de régulation de notre poids.


Mais au fait, pourquoi reprend-on le poids perdu et parfois même un peu plus ? Nous allons explorer quelques pistes dans cet article pour tenter de répondre à cette question.



Dépense énergétique et perte de poids


Le métabolisme de base est le simple besoin en calories de notre organisme pour assurer son fonctionnement pendant une journée. Il représente le niveau métabolique d'un individu qui est au repos, couché et à jeun depuis plus ou moins 14 heures. C'est ce qu'on appelle la dépense énergétique de repos.

Cet énergie va servir :

- à maintenir la température du corps à 37 degrés,

- au renouvellement des cellules de l'organisme,

- à être transformer en énergie pour les mouvements autonomes du cœur, des poumons et de l'appareil digestif.


L'élévation de cette dépense énergétique dépend de facteurs comme :

-le sexe,

-l'âge,

- la taille,

- le poids.


Pour simplifier, le métabolisme basal pour un individu de taille moyenne est de :

1.200 Calories pour une femme,

1.500 Calories pour un homme.


Les besoins énergétiques quotidiens d'une personne sédentaire et adulte représentent environ 35 Calories par kg de poids de corps, correspondant à la consommation nécessaire pour maintenir son corps en état de marche. Nos activités quotidiennes permettent bien évidemment d'élever cette dépense énergétique de repos.


Calcul de votre dépense énergétique quotidienne :

Au repos, votre corps dépense 1 MET. Si vous ne faites rien pendant 24 heures et que vous pesez 60 kg, votre dépense sera de :
1x24x60 = 1440 calories.

Selon vos activités et votre dépense énergétique, on utilise un petit calcul scientifique (tableau), qui permet de :

- multipliez le nombre de MET (ex : tennis : 7 MET, corde à sauter : 10 MET, passer l'aspirateur : 3,5 MET....) par la durée de l'activité (exprimée en heures) puis par votre poids en kg.

Ex : une personne de 60 kg qui joue au tennis pendant une heure dépense :

10x1x60= 600 calories


Supposons maintenant que vous décidez de perdre du poids grâce à un régime bien pensé. Au bout de quelques semaines, vous avez perdu 7 kilos. Ce qui est très bien, cette phase initial de perte de poids correspond à la phase 1 de l'effet yoyo.


En revanche, ce qui l'est moins c'est que désormais vous vous retrouvez avec un poids corporel de 53 kg et une dépense énergétique de repos qui n'est plus de 1440 Calories mais de 1272 Calories quotidiennes (1x24x53 Kilos). Votre dépense énergétique journalière sera donc moindre que quand vous pesiez 60 Kilos. Au repos, cette différence est de : 1440 - 1272 = 168 Calories. C'est très peu me direz-vous, mais cela correspond environ à 100 grammes de crème glacée à la vanille ou 25 grammes de beurre.


Le problème survient quand, satisfait de vos résultats et désireux de vous faire plaisir vous décidez de vous accorder cette crème glacée en fin de repas. Vous consommez de nouveau la même quantité de Calories que quand vous pesiez 60 Kilos, avec une dépense énergétique de base moindre puisque vous pesez 7 kilos de moins. Vous êtes désormais dans la phase 2 de l'effet yoyo puisque votre poids va de nouveau remonter.


Le rôle des hormones : la leptine et la ghréline


La leptine est une hormone peptidique qui est d’une grande importance dans le fonctionnement et certaines adaptations du corps. Elle est produite au sein des cellules adipeuses et amène la sensation de satiété.


Lors d’un régime, le taux de leptine diminue. En réponse, votre corps, pensant qu'il est confronté à une situation de famine, met en place des mécanismes programmés de défense pour réduire sa consommation énergétique et ainsi se préserver. Le problème est double car l'hormone miroir, la ghréline (hormone de l'appétit), augmente de pair avec la restriction calorique. Vous voyez que sur le plan hormonal, les régimes ont tout faux et que nos hormones elles-mêmes nous poussent à manger davantage en augmentant notre sensation de faim!


En conclusion

>>> L'effet yoyo se défini d'une part par ses principes caloriques et hormonaux et d'autre part par sa dimension psychologique. Il paraît important de se poser les bonnes questions sur son désir de perdre du poids. Bouleverser sa stabilité pondérale pour ressembler à une couverture de magazine de mode peut prêter à discussion, non? Vouloir plaire aux autres (mari, femme ...) et s'astreindre à une restriction calorique peut également amener à vous questionner sur votre décision. La meilleur motivation : le faire pour vous!
Arrêtons avec toutes ces modes aussi inutiles que dangereuses des régimes en tous genres. Réapprenez à manger autrement, mieux et plus équilibré. Mangez de tout, cuisinez par vous même en donnant priorité à l'équilibre alimentaire sans oublier ... de déguster et de se faire plaisir!

 

Sportivement,

Parangon Training



14/04/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 47 autres membres