Coaching sportif Paris

Coaching sportif Paris

Comment protéger ses articulations

Comment protéger et entretenir ses articulations 

Quel est selon vous notre maillon faible? L'usure occasionnée par toutes nos formes de mouvement, bien sur! ça vous suggère quelque chose? Les articulations, bien évidemment!

On peut les classer en fonction de leurs mobilités :

- articulation dit mobile, qui sert à nombreux mouvements,

- articulation dit semi-mobile, permettant peu de mouvements

- articulation immobile, aucun mouvement permit.

Les phénomènes normales du vieillissement se traduisent inévitablement par une modification structurelle et fonctionnelle de notre organisme. Ces changements résultent d'un effet combiné :

- de facteurs génétiques,

- de facteurs environnementaux.


Notre organisme est soumis à ces changements tout au long de sa vie, avec une diminution de la capacité fonctionnelle au mouvement, induisant une difficulté de l'organisme à s'adapter aux différentes formes de déplacement dans tous nos mouvements quotidien.


Bien sur, chacun d'entre nous se donnent le temps de récupérer :

- au niveau énergétique grâce aux aliments que nous mangeons,

- au niveau de nos capacités musculaires,

- au niveau neuro-musculaire, en attendant plusieurs jours avant de reprendre un entraînement de même intensité, dans le but de permettre une récupération complète de notre organisme,

- au niveau de nos tendons, leur permettant ainsi d'accomplir dans les meilleurs conditions possible leur rôle de transmission des forces au système squelettique,

- au niveau des ligaments, pour qu'ils puisent assurer une protection optimum de nos articulations.

Mais combien d’entre vous pensent à la récupération articulaire ?

 

Conseils pour préserver vos articulations


Au vu de mon expérience comme coach sportif et à en croire ce que je vois régulièrement dans les salles de fitness et chez différents professionnels de la santé, il n'y a pas grand monde qui accorde de l'importance à la prévention et au bien-être des articulations.


Nous sommes capables de pratiquer une activité physique ou sportive avec enthousiasme et rigueur, jour après jour en répétant la même gestuelle sportive, spécialisée ou non. En revanche, combien d'entre nous accorde une place (et une réflexion) de premier ordre aux étirements musculaires, dont la vocation thérapeutique et préventive n'est plus à démontrer. A en croire les (maigres!) consignes et applications de programme sportif spécialisée en la matière, on peut en douter.


Vous pratiquez un sport, une activité physique comme la course à pied ou faites de la musculation ! Connaissez-vous une séance de sport qui ne mobilise pas nos segments articulaires (épaules, hanches, genoux, chevilles ...), directement ou indirectement.
Pour permettre, autant que faire ce peux, à nos articulations de bouger sur tous les plans articulaires avec le maximum d'amplitude et le minimum de douleurs, il faut indiscutablement mettre en place un travail de coaching postural allié à un programme d' étirement spécifique des 4 grandes chaînes musculaires.

Pour bien comprendre cette nécessité, sachez que les muscles qui composent les chaînes musculaires se croisent et se superposent les uns sur les autres et qu’ils deviennent trop forts par apport aux muscles antagonistes.


Prenons exemple sur la grande chaîne postérieur, composée de muscles pairs, logés de chaque côté de la colonne vertébral, avec une trajectoire oblique. Cette constitution particulière fait que ces muscles provoquent des rotations, des inflexions latérales et des déformations. Imaginez ce que subit notre colonne vertébral quand on sait que ces chaînes musculaires n’ont de cesse de se raccourcir, d’être plus tendu et de pousser les disques vertébraux vers l’avant, ce qui a pour effet de cambrer le dos.


D'une manière générale, on s'aperçoit que notre position debout malmène nos articulations quotidiennement, non pas du fait de la pesanteur mais bien des nombreuses contractures et tensions qui affectent nos chaînes musculaires. Une tension sur une chaîne, qui déjà naturellement s’enraîdit, se répercutera inévitablement sur les autres !


Le problème est que ces raideurs musculaires se communiquent progressivement aux articulations en limitant certaines amplitudes et liberté de mouvements : elles fonctionnent de moins en moins bien et se « grippent » littéralement. Ce terrain s'avère au long court favorable à l'apparition de différentes discopathies dégénératives et bien évidemment d'arthrose venant altérer le fonctionnement correcte de nos articulations.


Autres facteurs de risques (hors anomalie anatomique) favorisant la survenue d'arthrose et de dysfonctionnements articulaires :

- le surpoids,

- le manque d'hydratation,

- les gestes répétitifs,

- les traumatismes importants.

N'hésitez plus, faîtes du bien à vos articulations et protégez-vous des douleurs articulaires grâce à la mise en place régulière d'étirements musculaires et d'une hygiène de vie favorable à une bonne récupération.

Sportivement,

Parangon Training



14/02/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 47 autres membres